Sommaire

  • Zoom sur les propriétés du fumier de cheval
  • Étape 1 : Procurez-vous du fumier de cheval
  • Étape 2 : Utilisez le fumier de cheval frais
  • Étape 3 : Compostez le fumier de cheval
  • Étape 4 : Utilisez le fumier de cheval composté
Utiliser le fumier de cheval

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf :

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Le fumier est un mélange des déjections des animaux et de leur litière usagée, généralement de la paille. Le fumier présente, comme le compost, la particularité de constituer à la fois un amendement et un engrais. Plus riche en paille que les autres fumiers (volaille, ovins, bovins), le fumier de cheval est particulièrement intéressant pour amender les terres lourdes.

On peut se procurer du fumier de cheval frais, qu’il est en règle générale nécessaire de composter avant utilisation, ou des sacs de fumier déjà compostés, vendus en jardinerie.

Cette fiche pratique vous explique comment utiliser le fumier de cheval, composté ou frais.

 

Zoom sur les propriétés du fumier de cheval

Le fumier de cheval a de nombreuses propriétés :

  • Grâce à sa texture riche en paille, qui se transformera au fil du temps en humus, le fumier de cheval est intéressant pour aérer et amender les terres argileuses lourdes, mais aussi pour donner du corps aux terres sableuses.
  • Riche en potassium et en azote, le fumier de cheval libère ses nutriments lentement dans le sol, constituant un excellent fertilisant.
  • En se décomposant, le fumier de cheval monte très fortement en température et produit une chaleur mise à profit pour la réalisation de « couches chaudes » servant aux cultures hâtées.

1. Procurez-vous du fumier de cheval

Pour vous procurer du fumier de cheval :

  • Adressez-vous à un centre équestre, qui vous en donnera gratuitement.
  • Cherchez dans les petites annonces (presse locale, Internet) pour en obtenir gratuitement ou en acheter.
  • Achetez des sacs de fumier déjà composté en jardinerie.

2. Utilisez le fumier de cheval frais

Les utilisations du fumier de cheval frais sont limitées :

  • Utilisez-le en automne, exclusivement sur les parties du jardin exemptes de toute culture : épandez le fumier frais (ou à demi mûr) en couche épaisse (10 cm). Griffez légèrement pour l'incorporer au sol.
  • Utilisez également du fumier de cheval frais pour réaliser des « couches chaudes » sous châssis.

 

3. Compostez le fumier de cheval

Le fumier frais ou trop jeune contient des germes pathogènes, un fort pourcentage d’ammoniaque susceptible de brûler les cultures, et aussi des graines d'adventices. Par ailleurs, le processus de sa décomposition utilise énormément d’azote, ce qui pourrait se faire au détriment des végétaux (« faim d’azote ») en cas d’utilisation de fumier insuffisamment décomposé.

Pour ces différentes raisons, compostez le fumier de cheval.

  • Entassez-le en un ou plusieurs tas de taille modérée.
  • Arrosez-le avec un peu d’eau s’il est trop sec.
  • Retournez les piles plusieurs fois durant le processus de décomposition : au minimum 2 fois, à 6 semaines d’intervalle. 
  • Laissez le fumier se décomposer pendant au moins 3 mois et jusqu'à un an.

4. Utilisez le fumier de cheval composté

Une fois composté, utilisez le fumier de cheval comme du compost classique, par exemple :

  • En février-mars, fertilisez le potager et le jardin d'agrément en incorporant du fumier mûr par griffage dans les 5-10 premiers centimètres du sol.
  • En fin de printemps, lorsque les plants sont bien développés, paillez avec du fumier bien mûr le pied des végétaux particulièrement gourmands comme les tomates, melons, concombres et courges.
  • Lorsque vous plantez un arbre ou un arbuste, mélangez environ 20 % de fumier mûr à la terre utilisée pour remplir le trou de plantation.
  • À l'automne ou en début de printemps, fertilisez la pelouse en lui apportant du fumier mûr en surface (environ 2 kg par mètre carré).
  • Lorsque vous préparez une nouvelle pelouse, incorporez du fumier mûr avant de semer du gazon (10 kg par mètre carré).

Engrais : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les différents engrais
  • Des conseils sur les usages et autres fertilisants
Télécharger mon guide
Engrais