Sommaire

  • Qu'est-ce que le lisier ?
  • Comment utiliser le lisier ?
  • Épandage du lisier et tonne à lisier
  • Lisier : quelles sont les nuisances possibles ?

Le lisier est liquide : à 85 % de liquide on parle de lisier, sinon on parle de fumier.

Qu'est-ce que le lisier ?

Le lisier est en quelque sorte le pendant liquide du fumier : c'est un mélange des urines et excréments des animaux et des eaux de nettoyage des bâtiments d'élevage.

  • Le lisier provient des élevages de porcs, de bovins ou de volailles ayant choisi l'élevage sur caillebotis et la « gestion liquide » des déjections, par opposition à la gestion sur litière, qui produit du fumier.
  • Cette « gestion liquide » des déjections est de plus en plus fréquente, notamment en ce qui concerne l'élevage porcin, car elle est plus facile que la gestion sur litière et n'exige pas de paille. La conséquence est que la production de lisier a souvent augmenté plus vite que ses débouchés en termes de valorisation.

Comment utiliser le lisier ?

Utilisation classique en tant qu'engrais

Contrairement au fumier, très utilisé au potager et au jardin d'agrément, le lisier est utilisé comme engrais organique en agriculture uniquement.

Le lisier a une bonne valeur fertilisante, apportant au sol de l'azote, mais aussi du phosphore et du potassium sous une forme facilement assimilable par les végétaux.

Utilisation expérimentale pour la fabrication de compost

De nouvelles expériences de valorisation du lisier ont été tentées, par exemple de le mélanger à 2/3 d'écorces et de le transformer en compost dénué d'odeur, grâce à un procédé accéléré spécial incluant une ventilation forcée.

Épandage du lisier et tonne à lisier

Le lisier est transporté et épandu sur les terres agricoles à l'aide d'une tonne à lisier : c'est une cuve de grande capacité, montée sur roues et déplacée à l'aide d'un tracteur.

L'épandage du lisier doit se conformer à des programmes définis par arrêtés préfectoraux afin d'éviter les pollutions possibles.

Lisier : quelles sont les nuisances possibles ?

Le lisier a mauvaise réputation : on lui reproche les nuisances olfactives liées à son entreposage et à son épandage et on le soupçonne surtout de contaminer les nappes phréatiques avec des nitrates.

Nuisances olfactives

Il existe désormais des méthodes pour désodoriser le lisier avant épandage et pour limiter les mauvaises odeurs dues à la proximité de fosses de stockage de lisier.

Contamination des rivières et des nappes phréatiques

Le lisier en soi n'est pas polluant. Il ne le devient que si :

  • il est épandu en quantités excessives sur des surfaces agricoles insuffisantes,
  • il est épandu en saison de fortes pluies, lorsqu'un lessivage des terres entraîne un écoulement de nitrates vers les rivières et des nappes phréatiques.

Les agriculteurs doivent désormais se conformer à un cahier d'épandage précis, et notamment : disposer de surfaces d'épandage suffisantes et de capacité de stockage du lisier permettant d'éviter tout épandage jusqu'à la fin de la saison pluvieuse.

Engrais : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les différents engrais
  • Des conseils sur les usages et autres fertilisants
Télécharger mon guide
Engrais

Aussi dans la rubrique :

Choix de son engrais

Sommaire

Pourquoi fertiliser un sol ?

Fertiliser son jardin Fertilisant Fertilisation

Composition des engrais

Engrais 15-15-15 Engrais complet Engrais NPK

Formes d'engrais

Engrais liquide