Engrais naturel

Écrit par les experts Ooreka

On distingue 2 types d'engrais : l'engrais naturel et l'engrais chimique.

Engrais naturel : deux grands types

Engrais naturel

D'une manière générale, il existe deux grands types d'engrais : les engrais minéraux et les engrais organiques.

De la même façon, il existe des engrais minéraux naturels et des engrais organiques naturels.

Engrais naturel : les engrais minéraux

Les engrais minéraux naturels sont des éléments inertes provenant de gisements naturels (potasse et phosphate). Ils sont rarement utilisés de nos jours.

La plupart des engrais minéraux actuellement utilisés sont issus de l'industrie chimique plutôt que de gisements naturels : de ce fait, on assimile souvent, mais à tort, engrais minéraux et engrais chimiques. Théoriquement, il existe bel et bien des engrais minéraux naturels.

Engrais naturel : les engrais organiques

Les engrais organiques sont par définition des engrais issus de matière vivante, soit animale, soit végétale.

En théorie, les engrais organiques sont des engrais naturels. C'est bien le cas lorsque ces engrais sont issus d'une matière naturelle clairement identifiée :

  • soit animale : corne broyée, sang séché, guano, poudre d'os, arêtes de poissons...
  • soit végétale : algues, purin de consoude ou d'ortie, engrais vert...

En pratique les choses ne sont pas toujours aussi simples.

Pour qu'un engrais organique soit effectivement « naturel », il est nécessaire qu'il provienne d'une matière animale ou végétale n'ayant pas subi de traitements chimiques :

  • Par exemple, la cendre est un engrais organique supposé naturel.
    • C'est bien le cas lorsqu'elle est issue de bois naturel non traité.
    • Si maintenant, elle est issue de bois peint ou ayant subi des traitements divers, auxquels on a peut-être ajouté des journaux imprimés à l'encre de couleur et d'autres éléments plus ou moins suspects, peut-on encore parler d'engrais organique naturel, même s'il est fabriqué maison ?
  • La même confusion règne dans les engrais organiques vendus dans le commerce :
    • Par exemple, certains engrais organiques comportent des vinasses de betterave, qui ne sont autre que des résidus de la culture des betteraves sucrières, qui se fait elle-même à grand renfort d'engrais et traitements chimiques.
    • Dans ce cas, peut-on parler d'engrais organique naturel ?

Conclusion : il ne faut pas assimiler trop hâtivement engrais organique à engrais naturel et, lorsqu'on achète un engrais organique prêt à l'emploi du commerce, il est préférable de bien lire l'étiquette.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !